Menu


cultivated

Avec notre esprit de développement distinctif et notre flair pour un design d'éclairage intemporel, nous créons des solutions d'éclairage durable pour les espaces de vie. Nous nous considérons comme le moteur de la confrontation constante entre la lumière, l'espace et les personnes. Avec notre travail, nous voulons inspirer les gens et cultiver les espaces, c'est pourquoi nous sommes impliqués dans le domaine culturel et demandons comment les artistes travaillent avec le médium de la lumière.  Nous présentons les coopérations qui en résultent dans notre magazine "cultivated" et sur notre site web.

Commandez le magazine cultivated

Un espace pour ecrire

Pour l’écrivain suisse Arno Camenisch, la lumière contribue considérablement à l’atmosphère dont il a besoin pour transformer ses pensées en récits. La grande importance qu’il accorde à la lumière pendant son travail créatif le connecte à RIBAG. Lors de la rencontre au théâtre municipal de Soleure, l’auteur s’est laissé mettre en scène par le nouveau luminaire VIOR.

Arno Camenisch

Bien raconter des histoires, c'est véhiculer des états d’âme. Arno Camenisch est un écrivain suisse à succès qui sait comment créer des atmosphères avec des mots enfilés avec habileté. Ses récits prennent vie grâce à son style imagé – il utilise souvent des scénarios d’éclairage pour conférer à ses mots une certaine durabilité. Sous les spots du théâtre municipal de Soleure, il parle du rôle que joue la lumière quand il écrit et pour qu’il puisse écrire.

 «Lumière veut dire vie.» Arno Camenisch aime la lumière du petit matin ou du soir, quand le soleil est bas et crée des ombres. Il profite par exemple de chaque jour où il se réveille dans les montagnes. L’artiste des mots est originaire de Tavanasa dans les Grisons, qui reste dans l’ombre en hiver. C'est peut-être pour cela qu’il aime travailler quand il pleut ou même la nuit, «la nuit a un silence d’une beauté singulière». Pour Camenisch, lumière veut aussi dire légèreté et il en a besoin pour travailler: «La lumière a une étrange influence sur les émotions et l’humeur; pour moi, c'est essentiel quand j’écris.»

Illuminé
Quand le Grison crée des histoires, il travaille avec des ambiances. «Pour moi, il s’agit toujours de savoir comment j’éclaire une scène ou un thème, c'est-à-dire comment j’apporte de la lumière dans mes histoires.» Camenisch écrit de manière très visuelle, seul le bon éclairage dans le texte permet de générer l’atmosphère désirée, de faire naître un sentiment. Et quand les mots individuels ont déjà disparu de leur mémoire, c'est exactement de cela, de cette sensation, que se souviennent les lecteurs.

Éclairé
Arno aime lire ses histoires sur scène devant un public pendant ses tournées promotionnelles. «La lumière sur scène est extrêmement importante, elle crée un point focal et aussi une certaine intimité.» L’éclairage reste identique pendant toute la durée de la lecture pour ne pas concurrencer la parole qui reste le point focal. «Je préfère travailler avec de la lumière blanche, avec des spots; le visage doit être bien éclairé pour que l’expression puisse jouer dans sa totalité.»

Illuminé
Arno Camenisch a besoin de la lumière – pour ses pensées, l’atmosphère, la scène et surtout pour travailler. Son atelier chez lui est toujours bien éclairé. «J’écris toujours tous mes livres à la même table, sur la même chaise, je m’assieds au même endroit et la lumière est toujours la même. Seules les années passent.»


Portrait de l’artiste

Le jeu avec le langage, le mélange captivant d’allemand standard, de dialecte des Grisons et de romanche sont sa signature: Arno Camenisch, né en 1978 à Tavanasa dans le canton des Grisons, est l’un des plus célèbres auteurs suisses contemporains. Ses textes sont traduits dans plus de 20 langues, ses lectures le mènent de Hong Kong à New York en passant par Moscou. Son premier livre, «ernesto ed autras manzegnas», est paru en 2005; huit autres romans en romanche ou en allemand lui ont succédé.

Arno Camenisch
Arno Camenisch

Arno a reçu divers prix de littérature et de culture; il a par exemple reçu en 2012 le Prix suisse de littérature ou, en 2015, le Prix allemand de littérature comique. Son dernier roman, «Der letzte Schnee», est sorti en librairie en 2018 – et a été accueilli avec enthousiasme. Arno Camenisch parle dans son nouvel ouvrage de ceux qui s’en vont et de ceux qui restent. Il est surtout connu pour son style de narration mélancolique plein d’humour et la manière dont il oscille entre comique et tragique.

arnocamenisch.ch

Intérêts

Nous nous intéressons aux hommes et aux femmes qui s’engagent passionnément en faveur de leur art. Prenez contact avec nous. Nous serions ravis de faire votre connaissance.

Contact

D'autres coopérations